Haut-moyen Âge

Les énormes rochers que surplombe la falaise et qu’entoure la rivière sont eux aussi fortifiés et transformés en un véritable port alors qu’une petite cité vient se greffer à la forteresse. Ainsi favorisée par sa position naturelle et par ses confortables aménagements, la Roque Saint-Christophe va prospérer pendant quelques siècles et attirer, lors de la Guerre de Cent Ans, la convoitise des Anglais. Ils l’assiégèrent en 1401 et s’en emparèrent par la famine avant d’être eux-mêmes chassés 5 ans plus tard.
Enfin, pendant les guerres de religion, la forteresse étant sporadiquement occupée par les protestants, le sénéchal du Périgord décide de leur ôter définitivement ce point d’appui et ordonne sa destruction en 1588. Tous les habitants de la région, avec leurs outils et chariots, seront réquisitionnés pour la démolition, ce qui prouve indirectement la solidité et l’importance des constructions qui s’élevaient là et leur intérêt militaire. Peut-être, est-ce curieusement depuis cette époque et jusqu’à sa récente mise en valeur, que l’endroit a connu sa plus longue période d’abandon (300 ans).

Related Posts

Leave a Comment